Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PH031-096.jpg

 

Orage & Pluie

 

Composition de l’eau de pluie :

                 

Comme les autres hydrométéores comme la rosée ou la brume, l’eau de pluie est initialement assez pure ; mais lorsque celle-ci tombe, elle se charge de différents éléments minéraux et polluants qui la rendent moins pure et parfois non potable, voire très polluée lorsqu’il s’agit de pluies acides.

C’est généralement le début d’une pluie qui est souvent le plus chargé en polluants.

 

De nombreuses études ont montré que les pluies contenaient des pesticides et eutrophisants en quantité non négligeable.

 

De plus, les poussières collectées par la pluie peuvent être assez abondantes pour la teinter ou la transformer en pluie de boue.

 

L’eau de pluie est plus ou moins acide selon les régions, à savoir que les régions aux abords de la Méditerranée ou de l’océan Atlantique souffre le moins de pluie acide.

 

De plus son taux de pH varie également selon les régions allant de 4 à 7, la moyenne étant comprise entre 5 et 6.

 

Impacts sur votre eau de piscine :

 

  L’eau de pluie étant chargée en pollution, poussières, pollen, sable fin, acide, etc, votre eau de piscine suite à un orage peut donc changer d’aspect et devenir trouble voire vert.

 

  Le pH de l’eau de pluie est généralement situé entre 5 et 6 environ. Or, vote piscine doit avoir un pH de 7,2 à 7,6. Donc l’eau de pluie va faire baisser le pH de votre piscine.

 

  L’eau de pluie est plus roide que l’eau de piscine. Donc elle va faire diminuer la température de votre piscine.

 

  L’eau de pluie étant chargée en sels minéraux et en microorganismes, elle peut rendre votre piscine trouble et engendrer la création d’algues, explication :

  Les sels minéraux sont à l’origine de l’eau de piscine trouble. Ils augmentent la dureté de l’eau et favorise les dépôts de calcaire sur les parois et les équipements.

  Les microorganismes sont à l’origine du développement des algues et donc rend votre piscine verte.

  Les microorganismes avec les algues se nourrissent des sels minéraux, ce qui les rend plus résistants et les aident à se développer

 

Une potentielle économie d’eau ?

 

C’est une question que beaucoup de personnes se posent : peut-on réellement faire des économies d’eau grâce à l’eau de pluie ?

 

La réponse est malheureusement pour votre portefeuille : NON !

 

Il est vrai qu’on peut se dire que de récupérer de l’eau de pluie est une solution économique et écologique.

On sait tous que les piscines consomment beaucoup d’eau, surtout en période de forte chaleur et que l’eau est une ressource qui devient de plus en plus rare.

On peut noter que parfois, en période de canicule, les autorités sont parfois obliger de demander aux propriétaires de piscines de ne plus remplir leur piscine pour limiter la consommation d’eau.

 

L’explication est simple : l’eau de pluie n’a pas la même composition chimique que de l’eau potable.

Il est donc totalement déconseillé de remplir sa piscine avec de l’eau de pluie. La raison est qu’au final, pour récupérer une eau saine, il faudra sa batailler dans le dosage  de produits chimiques et surtout vous en aurez une forte consommation. Donc l’écart économique apparent en gain de  consommation d’eau sera rattrapé par la surconsommation de produits chimiques.

 

De plus, soyez donc vigilent en période de fort orage ! Faites des vérifications régulières de votre eau pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

 

 

Variations de températures

 

Les variations de température de l’eau de piscine sont dues aux quatre climats qui varient énormément de l’un à l’autre.

En hiver votre eau peut descendre jusqu’à 5° C et monter à 30 ° C en été. Or, une eau à 5° C ne sera pas traitée de la même manière qu’une eau à 30 ° C.

 

Impacts dues au changement de température sur votre eau de piscine  :

 

     Le temps de filtration va varier selon la température extérieure. Plus il fera chaud, plus le temps de filtration devra augmenter. Lorsque votre piscine atteint les 30° C, il est fortement conseillé de filtrer en continue votre eau de piscine.

 

     Les produits de désinfectants vont quand la température augmente :

   Etre moins efficaces

   S’évaporer avec l’eau et donc leur concentration dans le bassin va diminuer

 

Les effets d’une forte température :

 

     Augmentation des produits de traitement

 

     Développement plus propices des microorganismes et des algues

 

A savoir :

  Certains produits de traitement sont moins sensibles aux variations de température comme le PHMB ou le brome. Il peut-être alors intéressant d’utiliser ces traitements lorsque vous vous situez dans une région très ensoleillé.

 

Le mieux :

  Pouvoir contrôler et stabiliser la température de son eau de piscine. Pour cela, l’achat d’un système de chauffage est l’idéal. De plus, il vous permettra de faire perdurer la saison de baignade.

 

 

Vent

 

Le vent est également une source de pollution. En effet, il transporte tous les débris et impuretés qu’il rencontre sur son passage. Cela peut aller des feuilles mortes aux microorganismes néfastes présents dans l’air.

 

Impacts du vent sur votre eau de piscine :

 

     Au final, lorsque le vent survole votre piscine, toutes ces impuretés y sont déposées et restent dans votre piscine. Ce qui rend l’eau de votre piscine beaucoup moins pure.

 

     Si le sens du vent est inverse à celui de votre eau de piscine, la filtration de celle-ci est rendue extrêmement difficile, voire impossible. Ce qui est un réel problème puisque c’est grâce à ce système de filtration que l’eau est nettoyé de ses impuretés.

D’où l’intérêt d’un bon choix d’orientation et de placement pour votre piscine.

 

     Puis, une piscine qui est fortement exposé au vent subit un refroidissement constant de l’eau.

 

 

Froid, Gel & Neige

 

Lorsque votre eau de piscine atteint la température de 12° C environ, c’est le moment de passer votre piscine en mode hivernage.

Durant cette période, vous avez beaucoup moins de problème avec la température ainsi que l’entretien de votre piscine. En effet, il vous suffit de tout réduire, d’installer l’équipement d’hivernage et d’y ajouter un produit d’hivernage. Vous pourrez ensuite la réouvrir quand la température sera revenu à 15° C environ.        Voir notre fiche pratique sur l’hivernage.

 

En période de grand froid, les températures chutent fortement et du gel peut se former.

 

Impacts sur votre eau de piscine :

 

     De gros dégâts de matériels : fissure de parois, déformation de piscine, canalisations qui gèlent et peuvent éclater, pompe à chaleur ainsi que la pompe de piscine se détériore.

 

Précautions à prendre :

 

     Placer correctement les accessoires d’hivernage : coffrets antigel, flotteurs d’hivernage en diagonale dans votre bassin, gizmos dans chaque skimmers, bouchons de refoulement, produits d’hivernage, bâche d’hivernage.

, etc.

 

     Protéger la pompe, le chauffage et toute canalisation des risques de gel

 

     Il est impératif de bien suivre les étapes de l’hivernage pour ne pas avoir de mauvaises surprises à sa réouverture.

 

Conseil :

  Pensez à déneiger votre bâche d’hivernage ou abris de piscine pour ne pas les endommager.

 

 

Forte chaleur & Sécheresse

 

Les rayons du soleil chauffent votre piscine. En été, la température de l’eau peut monter très vite.

Il faut donc que vous soyez vigilent à ces fortes montées de température.

Au-delà de  28° C, les algues, les bactéries et les champignons se développent de manière exponentielle. De ce fait, lorsque votre eau est à 30° C, il faut la filtrer en continu.

 

Impacts sur votre eau de piscine :

 

     Forte évaporation de l’eau de votre piscine

 

     Plus fort développement de champignons, de bactéries et d’algues dans l’eau de votre bassin

 

     Plus grande consommation d’eau puisqu’il faut remettre à niveau l’eau de votre bassin pour ne pas détériorer en autres les skimmers et laisser trop de liner à l’air libre

 

     Diminution de la qualité de l’eau due à l’évaporation des produits de traitements en même temps que l’eau

 

Conseil :

  Utiliser une bâche d’été qui limitera l’évaporation de l’eau de 90 à 95 % et permettra aussi en journée d’aider les rayons du soleil à chauffer l’eau et de garder la nuit la même température.

 

 

Tag(s) : #Piscine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :