Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cela arrive parfois que l'eau de votre piscine redevienne verte à cause des algues après un traitement effectué correctement. 

 

Pensez à bien vérifier ces éléments :

  • Taux de pH : il doit être compris entre 7 et 7,4
  • Taux de chlore 
  • Taux de stabilisant : il doit être inférieur à 50, s’il est supérieur on procède alors à une vidange

 

Quel peut-être l’origine du problème ?

 

Généralement, c’est dû à un excès de phosphate.

 

Définition :

Le phosphate est un composant essentiel des organismes vivants.

Les cellules ont besoin de phosphates pour se reproduire.

Ils sont présents dans le sol à l’état de minerai et dans le corps des êtres vivants.

C’est un corps chimique relativement simple absolument indispensable à la vie et qui représente 2 à 4 % de la matière vivante.

 

Provenance :

Il provient de tous les organismes vivants, de la pluie, des déchets de végétaux, de la poussière, des engrais utilisés non loin de votre bassin, de l’urine, etc.

Les algues consomment du phosphate mais lorsqu’elle meurt, elle en relâche.

Il s’accumule peu à peu dans votre bassin.

 

Présence dans le bassin :

La piscine est un lieu stérile et le taux de phosphate doit être faible.

 

A quel moment est-il réellement un problème :

Lorsque la quantité dissoute dans l’eau de la piscine dépasse les 30 grammes pour 100 m3 d’eau, soit 0,3 ppm.

 

Quelles en sont les conséquences :

A ce stade-là, les algues arrivent à proliférer même en présence de chlore.

La piscine est victime d’un développement d’algues anarchiques qui se reproduit après chaque traitement.

 

A savoir :

La chloration de choc tue les algues mais ne fait pas varier le taux de phosphate puisqu’en mourant elles le relâchent.

 

A préciser :

Sans aucun doute les phosphates restent très difficiles à éliminer totalement

D’autant plus qu’ils sont stockés sous la forme complexe de molécules organiques, rarement détectés par les tests classiques et susceptibles d’être transformées en Pi, nourriture des algues filamenteuses et indésirables dans une piscine.

 

Important :

La lutte contre les phosphates est indispensable dans un bassin. Il faut rappeler que c’est un système clos pour lequel il faut faire autant d’apports que d’éliminations de déchets.

 

Il vous reste donc à tenter de maintenir un taux de phosphates très bas en utilisant les diverses méthodes d’élimination ou de prévention et de vous armer de patience…

 


Quel traitement contre le phosphate ?

 

Plusieurs solutions s’offre à vous. Il n’est pas non plus inutile d’en appliquer un complétement et en complément  faire les actions des autres.

 

Solution 1 :

Ramasser jours après jours, toutes les algues présentes dans votre bassin. En les enlevant, vous éliminerez le phosphate qu’elles auraient dégagé si elles étaient mortes dans votre bassin.

 

Solution 2 :

Vidanger totalement l’eau de votre piscine

 

Solution 3 :

Faire un traitement spécial contre le phosphate, composé de Carbonate de Lantanum.

 

→La dernière solution semble la mieux :

  • Elle vous prendra le moins de temps personnel
  • Elle sera la plus rapide
  • Elle sera moins onéreuse qu’une vidange de piscine

 

Tag(s) : #Piscine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :