Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 pompe a chaleur2

 

 

Ca y est le beau temps arrive, le soleil chauffe et les températures augmentent mais celle de l’eau de la piscine ne suit pas vraiment … Elle monte tout doucement ! Il semble donc difficile de profiter pleinement de sa piscine sans un système de chauffage !

 

Le plaisir reste de pouvoir profiter de sa piscine durant toute la saison, en soit dès le mois d’avril et jusqu’à fin septembre et également à toutes heures !

 

La pompe à chaleur ou PAC pour piscine est le système de chauffage le plus en vogue ces derniers temps. En effet, la pompe à chaleur est à la fois efficace, économique et écologique. Que demander de mieux ? Elle vous permet donc d’avoir une température de 28° C pendant toute la saison à un coût relativement bas.

 

La pompe à chaleur est un dispositif thermodynamique dont le fonctionnement est basé sur l’échange de chaleur, entre le milieu chaud et le milieu froid avec des énergies renouvelables. Solution idéale pour un chauffage dans le respect de l’environnement.

 


La  Pompe à chaleur

 

Le chauffage dit thermodynamique (la PAC) est basé sur la récupération de chaleur gratuite (les calories) dans l’environnement extérieur, que ce soit l’air, le sol ou encore l’eau ; puis il les convertit et les restitue à une température supérieure qu’il diffuse ensuite au sein de la maison ou qu’il transmet à l’eau de la piscine.

 

La PAC puise donc toutes les calories nécessaires dans cet environnement abondant et gratuit et le restitue à un coût très économique. Cet appareil permet des économies d’énergies jusqu’à 70% par rapport à une solution classique de chauffage.

 

En utilisant 1 kWh d‘électricité pour faire fonctionner la pompe à chaleur, vous pouvez récupérer gratuitement jusqu'à 3 ou 4kWh naturellement présents dans l'environnement, tout en le préservant.

 

Ce passage de 1 à 3 est appelé COP : coefficient de performance de la pompe à chaleur, c’est pour ainsi dire le rendement, qui est donc supérieur à 1. Le COP est le rapport entre la puissance nominale de chauffage et la puissance absorbée par la PAC. 

 

De ce fait, selon les caractéristiques de votre projet, du type de pompe à chaleur installée, de la zone géographique, etc. la chaleur nécessaire produit par la PAC provient en moyenne pour 2/3 de l’environnement (en soit gratuit) et pour 1/3 de l’énergie électrique pour faire fonctionner la pompe à chaleur.

 

Les pompes à chaleur sont classées en fonction du milieu d’où elles prennent leur énergie : eau, air ou sol ; et du système de diffusion : eau, air ou fluide frigorigène. D’où les différentes appellations :

-   PAC Air-Air

-   PAC Air-Eau

-   PAC Eau-Eau

-   Etc.

 

Une pompe à chaleur pour piscine est généralement de type Air-Eau.

 

On peut comparer le fonctionnement d’une pompe à chaleur à celui d’un frigidaire puisque c’est le même fonctionnement mais à l’envers.

 


Fonctionnement générale d’une Pompe à chaleur

 

Le principe est de puiser de la chaleur pour la transférer dans un autre milieu. Principe selon lequel un fluide frigorigène, à l’intérieur d’un circuit frigorifique, lorsqu’il est compressé ou détendu, permet :

>  D’absorber de la chaleur de l’air en se vaporisant dans l’évaporateur

>  De restituer de la chaleur absorbée en se condensant dans le condenseur

 

Ce fluide frigorigène change donc  d’état en fonction de sa pression : 

>  Le fluide devient gazeux quand sa pression augmente (le fluide bout)

>  Le fluide devient liquide quand sa pression baisse (le fluide se condense)

 

En bouillant, le fluide aspire des calories ; et en se condensant, il en libère. 

 

L’énergie mécanique nécessaire au déplacement du fluide frigorigène et à ses changements d’état est apportée par un compresseur, lui-même fonctionnant à l’électricité.

 

Ce circuit fermé et étanche de captage d’énergie dispose donc de quatre organes principaux 

1. Le condenseur 

2. Le détenteur 

 3. L’évaporateur 
 4. Le compresseur 

 

Il existe deux  systèmes de fonctionnement pour une PAC :

-  Pompe à chaleur aérothermique :

La chaleur est puisée dans l’air extérieur du logement, qui est ensuite réchauffé puis diffusé à l’intérieur de ce logement. Certaines pompes à chaleur aérothermiques fonctionnent en circuit fermé : l’air est puisé directement à l’intérieur de la maison.

-  Pompe à chaleur géothermique :

La chaleur est puisée dans le sol ou dans l’eau d’une nappe phréatique de votre jardin ou avoisinante.

Ces PAC fonctionnent avec trois  sources d’énergie différentes : 

*L'air :

- PAC Air/Air : la chaleur puisée dans l’air est réinsufflée dans votre maison

 - PAC Air/Eau : la chaleur puisée dans l’air est restitué via un circuit hydraulique.

        

*Le sol :

 - PAC Sol/Sol : la chaleur captée dans le sol est restituée dans la maison par le sol (plancher chauffant)
  - PAC Sol/Eau : la chaleur captée est réinjectée dans le circuit hydraulique de la maison.
  - PAC Eau glycolée/Eau : la chaleur est prélevée dans l’humidité du sol extérieur. L’eau ainsi récupérée est additionnée à du glycol, un antigel puissant, réchauffée, puis réinjectée dans le système hydraulique.

 

  *L’eau :  

  - PAC Eau/Eau : la chaleur est récupérée dans l’eau (présente dans votre jardin ou dans un lac ou une rivière avoisinante), puis réinjectée dans le circuit hydraulique de votre maison.

Il existe trois précédés d’installation :

Les deux types de pompe à chaleur fonctionnent avec trois types d’énergie. La mise en œuvre fait appel à trois procédés différents :

 

- La PAC à détente directe :

Elle est composée d’un seul circuit. Le fluide frigorigène passe directement dans le sol chauffant ou les convecteurs. Le circuit de captage joue le rôle d’évaporateur et le circuit de chauffage celui de condenseur.  Cette technologie est couramment appelé sol/sol.

-   Les systèmes indirects ou PAC eau glycolée :

La PAC possède un circuit séparé pour le captage, la pompe à chaleur et le chauffage.

 

-   La PAC mixte :

Elle est composée de deux circuits. L’un appartient aux organes capteurs de la pompe à chaleur ; l’autre concerne les organes émetteurs de chaleur.

 

Les étapes du  mode de fonctionnement d’une PAC :

 

1. Dans un premier temps, l'air provenant de l'extérieur passe sur un évaporateur chargé de fluide frigorigène. Au contact de la chaleur de l'air le fluide frigorigène va se vaporiser, autrement dit se transformer en gaz.

 2. Dans un deuxième temps, le fluide frigorigène sous forme gazeuse est aspiré par un compresseur où il est compressé ce qui a pour effet d'élever sa température.

3. Troisième étape, le gaz entre dans un condenseur qui va utiliser la chaleur du gaz pour chauffer l'eau de votre piscine. A l'issue de ce processus, le gaz refroidit et revient à l'état liquide.

4. Quatrième étape, le fluide frigorigène passe dans un détendeur où sa pression va diminuer avant de retourner à l'évaporateur.

La seule source d'énergie nécessaire à tout ce processus est l'électricité qui fait fonctionner le compresseur, c'est la raison pour laquelle les PAC sont un moyen de chauffage de l'eau si économique. En effet, la pompe à chaleur est capable de restituer beaucoup plus d'énergie qu'elle n'en consomme. 

 


Les critères à prendre en compte pour choisir votre Pompe à Chaleur pour piscine

 

♦ La puissance de la PAC :

La puissance est exprimée en kW : kilowatts. La puissance dépend de plusieurs paramètres : volume d’eau, température extérieur, …

 

>  Lors de l’achat de votre  pompe à chaleur, vérifiez le coefficient de performance ou COP. Celui-ci doit être de 3 au minimum.

 

>  La puissance restituée a 15° C de température d’air.

En effet, il semble logique que la puissance restitué par une pompe à chaleur sera plus importante quand la température extérieur sera de 26° C que lorsqu’elle sera de 15° C. C’est pourquoi, les Directives techniques de la Fédération des Professionnels de la Piscine ainsi que le référentiel de certification NF des pompes à chaleur, font obligation aux fabricants de donner les puissances restituées pour une température extérieure de 15° C.

Si cet élément n’est pas préciser, méfiez-vous !

 

>  La montée en température de la PAC

La PAC fait partie des chauffages dits « lents ». En effet, la montée en température se fait doucement : de 1 à 2 degrés par jours. En soit, il faut donc une bonne semaine pour faire passer la température de son bassin de 15° C à 28° C avec une PAC classique à puissance normale.

Si vous prenez une PAC plus puissante, la température de votre bassin montera plus vite. Ce qui est assez appréciable ; en revanche, le coût d’achat sera également plus élevé... De plus, il faut noter que sa puissance ne sera plus nécessaire pour maintenir la température durant le reste de la saison. Il semble donc peut pertinent d’acheter une PAC plus puissante dans le but uniquement de faire monter la température de son bassin, étant les prix d’achat.

Nous vous proposons une solution plus économique et qui vous permettra de faire chauffer votre bassin en quelques heures à température désirée. Associer un réchauffeur électrique à votre PAC.

Le réchauffeur électrique fonctionnera uniquement pour faire monter en quelques heures la température de votre bassin. Puis, la PAC peu puissante prendra le relais pour maintenir la température  constante. Solution la plus avantageuse ! Sinon il vous faudra patienter une semaine avant d’avoir votre bassin à température désiré.

   

♦  Le débit d’eau de la PAC

Le débit est exprimé en m3 par heure. Il doit être en fonction du volume de votre piscine

  

 ♦  Le volume sonore de la PAC

Le volume sonore est exprimé en dB : décibels. En marche, une PAC fait toujours du bruit. Celui-ci varie énormément selon les modèles. Il peut engendrer de gros désagrément si vous positionnez celui-ci trop prêt de votre piscine ou terrasse de jardin. N’oubliez qu’une PAC peut fonctionner 7 à 8 heures par jours … Vous pouvez penser à vous équiper d’un cabanon pour diminuer au maximum la nuisance sonore.

 

♦  La fonction dégivrage de la PAC

Certaines PAC sont équipées de la fonction dégivrage automatique. Cette fonction est utile suivant l’utilisation de votre pompe à chaleur. Il existe différent type de dégivrage.

La fonction dégivrage permet à la PAC de fonctionner par des températures allant jusqu’à -10° C.

En effet, en dessous d’une certaine température, les PAC givrent et cessent de fonctionner partiellement ou entièrement. L’eau gèle et a du mal à se réchauffer.

Si vous avez une piscine intérieure ou sous abri et que vous utilisez votre piscine toute l’année, c’est un critère important à prendre en considération.

Si vous désirer simplement prolonger votre saison de baignade et que vous faite hiverner votre piscine le reste de l’année, cette fonction ne semble pas essentielle.

 

Il est important de noter que la durée de vie de votre pompe à chaleur dépend en partie des matériaux utilisés dans sa fabrication. De plus, choisissez ces matériaux en fonction de l’eau choisit pour votre bassin : eau salée, eau avec un pH bas, …

 

 

Conseils :

·        Déterminer un bon emplacement pour positionner la PAC pour qu’elle engendre un minimum de désagréments au niveau sonore.

·        L’installation de cet équipement nécessite le savoir-faire d’un professionnel

·        Si vous souhaitez remplacer un système de chauffage existant, commencez d’abord par faire vérifier l’état de l’isolation des lieux, pour effectuer éventuellement des travaux de remise à niveaux.

·        La PAC doit être entretenues et surveillées chaque année par un spécialiste, pour conserver ses performances et sa durabilité.

·        En fin de vie, c’est un professionnel qui doit la démonter pour s’assurer du recyclage du fluide frigorigène, produit très polluant.

Tag(s) : #Piscine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :